Mon nouveau sac à main !

P1040440 - Copie P1040439 - Copie P1040438 - Copie
Voilà un moment que cette idée me trotte dans la tête : faire des sacs thématiques orné de peinture ou gravures anciennes. J’avais envie d’un grand sac où je puisse mettre toutes mes affaires habituelles, en y ajoutant mon carnet de croquis et mon carnet de prises de notes, sans pour autant adopter un sac géant. Je ne voulais pas tomber dans le piège du « plus grand est le sac, plus de choses tu transportes et tu y en ajoutes sans fin, bref…. ». Alors j’ai choisi un format moyen avec deux poches intérieures.
P1040449 - Copie P1040449 - Copie

Mon inspiration m’est venue de la légende de la boîte de Pandore. Voici cette légende résumée :

C’est une légende Grecque selon laquelle Pandore est la première femme. Elle est associée à la légende de la boîte de Pandore. Pandore signifie « tous les dons ».
C’est Zeus qui ordonna la création de cette femme : Héphaïstos utilisa de l’argile et de l’eau, Athéna lui insuffla la vie et la vêtit, Aphrodite lui donna grâce et Hermès lui appris le mensonge. Il voulait se venger de Prométhée qui avait dérobé le feu pour le donner aux hommes ainsi que de ces derniers par la même occasion.

Pour ce faire, Zeus offrit Pandore à Épiméthée, frère de Prométhée, qui lui avait bien recommandé de n’accepter aucun présent de la part de Zeus! Zeus offrit aussi à Pandore une boîte qu’il lui interdit d’ouvrir car celle-ci contenait les maux de l’humanité (la Maladie, la Vieillesse, la Guerre, la Famine, la Misère, la Folie, le Vice, la Tromperie, la Passion et l’Espérance). Mais Pandore, piquée de curiosité, fini par l’ouvrir libérant ainsi les maux qu’elle contenait. Prise de panique, elle referma la boîte mais tous les maux en étaient déjà libérés sauf un, l’espérance, qui avait tardé à sortir et y resta donc enfermée. En conséquence, l’humanité fût condamnée à subir les maux libérés.

La boîte est le symbole de la condition humaine vivant dans la crainte de ces maux et dans l’attente, l’espérance. On peut aussi y voir la force d’affronter les épreuves terrestres grâce à l’espoir. Bien des interprétations ont été faites sur la signification de cette légende.

P1040441 - Copie P1040450 - Copie
J’ai choisi la représentation de Pandore par John William Waterhouse (1896), peintre préraphaélite de prédilection dont j’ai fait l’emblème du sac. Ce tissu que j’ai trouvé est fabuleux ! Il représente des fumerolles dorées sur un fond noir. On dirait presque que Pandore ouvre la boîte et qu’il s’en dégage ces fumerolles magiques.Il est entièrement doublé en satin noir. Je l’ai décoré de dentelle, de galons et de perles en œil de tigre et améthyste. Et j’y ai en plus ajouté un bijou de sac en forme de corset en soie mauve que vous avez pu découvrir lors d’un précédent article : https://www.manuelabiocca.com/les-bijoux-de-sac-en-forme-de-corsets-reviennent/

N’hésitez pas à me donner votre sentiment sur ce sac par le biais des commentaires. Et si je vous en préparais quelques uns qui seraient disponibles sur notre boutique en ligne, est-ce une idée qui vous séduit ?

P1040444 - Copie P1040442 - Copie

Enregistrer

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *