Petit historique des pierres

Comme vous avez pu le remarquer sur le site internet, les créations que je confectionne sont ornées de pierres fines, et au-delà de la beauté de ces pierres, la raison de leur utilisation est la suivante : je suis passionnée, au-delà de la couture, par les mystères et les énigmes de ce monde ; j’ai allié ces 2 univers dans mes créations.
Je vous ferai donc partager mes connaissances sur les pierres que ce soit sur un plan légendaire, historique ou en lithothérapie (méthode de soin par les pierres : je parlerai sur ce point uniquement des vertus émotionnelles et spirituelles).
Bienvenu dans le monde des envoûtantes anciennes croyances!

pierre2

 
Petit historique des pierres

Les origines de l’utilisation des cristaux remontent au monde antique et étaient utilisés à des fins magiques, rituelles ou médicales par les différentes civilisations du monde : égyptienne, sumérienne, chinoise antique, amérindienne, précolombienne.

Les pierres étaient sculptées en bas reliefs, en statues monumentales, statuettes, temples, armes et bijoux qui permettaient de rester en contact avec les divinités. En effet, tout est référence au divin et appartient au domaine de la magie. Au fil du temps, leur emplacement sur le corps n’a plus seulement une valeur ornementale, d’affirmation du rang social ou d’objets utilitaires : les civilisations ressentent l’énergie des cristaux et utilisent leurs propriétés.
Les cristaux ont toujours fasciné de par leur aspect translucide, coloré et facetté. Cette fascination et ces croyances s’organisent également dans la vie sociale et religieuse.

Durant le 1er millénaire de notre ère, plus particulièrement au moyen-âge, la symbolique des pierres prend une dimension plus riche; les lapidaires recensent et décrivent les pierres dotées, selon eux, de vertus médicinales et magiques (Philippe de Thaon au 12ème siècle, évêque Marbode de Rennes et son De Lapidus, Le Lapidaire chrétien au 13ème siècle, Jean de Mandeville), textes importants pour l’histoire des sciences et des mentalités.

Les alchimistes cherchent la pierre philosophale, pierre des sages, qui permettrait de changer les métaux vils en métaux précieux (or).
En Chine, le Jade, pierre de vertu, de tempérance, de sagesse, d’intelligence, de sincérité, est la pierre prédominante. Elle est utilisée en médecine, mais aussi pour la fabrication d’objets rituels et symboliques.
En Inde, les connaissances et propriétés des gemmes sont codifiées dans le Ratnaparîksâ, lapidaire de Buddha Bhatta (6ème siècle). Les connaissances et la symbolique des pierres étaient transmises aux jeunes brahmanes.
Les shamans d’Océanie, d’Amérique, d’Afrique se servaient des pierres comme objets de relation entre l’homme et le divin.
Le Japon voit dans sa philosophie Zen les roches et pierres volcaniques comme de puissants stimulateurs dans l’association complexe des idées.

Durant le 2ème millénaire, les connaissances sur les pierres s’affinent sous l’impulsion des scientifiques, particulièrement au 18ème siècle, avec l’abbé Haüy qui découvrit les 7 systèmes cristallins. Il s’intéressait à la composition chimique et la structure des cristaux, mais aussi aux propriétés physiques des minéraux, à leurs propriétés électriques. Il publia son Traité de Minéralogie en 1801 et répertoria des milliers d’échantillons grâce à des amateurs et collectionneurs de son temps, héritiers des Cabinets de Curiosité du XVIIIe siècle, aujourd’hui entreposés au Pavillon de Minéralogie du Muséum d’Histoire Naturelle de Paris (Jardin des Plantes).

Les pierres font à cette période là partie intégrante du discours scientifique bien qu’utilisées en médecine sous forme de poudres et d’élixirs. Le discours technique fait oublier les savoirs traditionnels et la symbolique liée aux pierres jusqu’à la fin du XXème siècle avec le regain du mouvement New-Age. Cette période permet de redécouvrir les vertus et la symbolique des pierres.

Aujourd’hui, c’est une envolée de la pierre qui se manifeste dans le monde du bijou. Les joailleries et boutiques de bijoux ornés de pierres fleurissent et les bijoux sont portés par tous et toutes. Au-delà de la beauté des pierres, nous sommes attirés vers elles comme un besoin, inconscient ou pas, l’envie de bénéficier des énergies bienfaisantes qu’elles peuvent nous apporter. Le bien-être par les pierres reste un sujet de controverse, cependant, elles sont mentionnées, utilisées et respectées depuis des siècles par les guérisseurs, par les shamans et par la médecine traditionnelle.

pierre1

Pierres précieuses :

Les pierres précieuses sont des pierres rares. Sont considérées comme précieuses les pierres suivantes : Diamant, Emeraude, Rubis, Saphir.
A l’origine, ces minéraux sont incolores. Les métaux et autres impuretés qu’ils contiennent leurs donnent leur couleur.
Les autres cristaux sont appelés pierres fines (les autres pierres autre que celles citées ci-dessus : kunzite, améthyste, citrine, œil de tigre…) ou organiques (l’ambre, le jais, la corail en autres).

Purification des pierres :

Si on s’en réfère à la lithothérapie (soin par les pierres), vous pouvez placer vos pierres dans une géode d’améthyste ou de cristal de roche afin de les purifier. C’est la méthode commune à toutes les pierres qui agit sans agressivité.
On pourra utiliser le sel gemme (cristal de sel de l’Himalaya), technique qui est plutôt brutale pour la pierre.
L’eau, la lumière lunaire et solaire viendront compléter ces techniques.
Si l’on n’a pas d’amas cristallin à disposition ou de réceptacle de cristal de sel, on peut laisser la pierre dans l’eau (une nuit s’il s’agit d’une nouvelle acquisition) avec une petite pierre de sel d’Himalaya si possible. Lumière ou non en fonction de la pierre à purifier.
Vous pouvez aussi placer votre pierre au dessus de la fumée d’un encens aux propriétés purificatrices (benjoin, myrrhe par exemple). C’est une purification douce pour une pierre qui est peu utilisée.
Si la pierre est montée sur un métal précieux ou non, évitez le sel qui pourrait endommager le métal.

Sources :

Dictionnaire des pierres utilisées en lithothérapie, par Reynald Georges Boschiero
Wikipédia, pierres précieuses
Sagesse Minérale, Gontero-Lauze Valérie

Enregistrer

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *