Livre « La mécanique des Dessous » – Denis Bruna

DSCF4446

Du 5 juillet au 24 novembre 2013, les Arts Décoratifs de Paris sous la direction de Denis Bruna (conservateur, collections Mode et Textile antérieures au XIXe siècle) organisaient une exposition originale intitulée « La mécanique des Dessous », une histoire indiscrète de la silhouette, une rétrospective des dessous du 14e siècle à nos jours.

Elle fût également présentée à New York en 2014 (« Fashioning the Body: the Intimate History of the Silhouette », Bard Graduate Center Gallery, Manhattan).

De cette exposition de grande envergure est né le livre du même nom.
Il présente tout comme l’exposition l’évolution et la magnification de la silhouette, le changement des modes grâce à l’utilisation d’artifices.
Mais bien plus qu’une rétrospective de lingerie, il s’agit avant tout de révéler les dessous comme parties intégrantes de l’habit. En effet, tous ces vêtements renforcés d’armatures, de mécanismes, ont été conçus pour produire un mouvement, un maintien, une transformation du corps pour parvenir aux exigences de la mode de tout temps et accéder à un idéal de beauté.

DSCF4447

Sommaire (grands titres) :
14e/16e siècle : Mode, corps et transformations médiévales
17e /18e siècle : L’ancien régime du corps
19esiècle : Le 19eme siècle, De l’artifice à l’anatomie
20e /21e siècle : Les dessous contemporains

On constate que le confort cède la place à l’apparence dans des buts situés entre morale, intimité et érotisme : la rectitude des postures aristocratiques, montrant puissance et supériorité, la quête de virilité, l’accentuation des formes ou leur amenuisement, l’arrondissement ou l’aplatissement des attributs au gré du temps…

Cet ouvrage aux images magnifiques ne se consacre pas uniquement aux femmes, contrairement à la plupart des rétrospectives des dessous (corsages baleinés, les vertugadins – jupes renforcées de cerceaux, paniers, crinolines, tournures, corsets, queues d’écrevisses et autres faux-cul, strapontins, sous-vêtements de maintien, soutien-gorge, gaines-pushups, aplatissant, rehaussant, arrondissant). L’homme n’est pas oublié dans l’histoire des formes et de leur sublimation montrant sa quête de virilité (pourpoints rembourrés du 14 au 16ème, braguettes proéminentes, veste matelassées, amplificateurs de mollets, ceintures d’estomac, slip-gaines).

DSCF4449

DSCF4450

Une partie est également consacrée aux créateurs de haute couture qui se sont inspiré de ces dessous anciens (Thierry Mugler, Jean-Paul Gaultier, Vivienne Westwood, Christian Lacroix…) et qui ont fait de ces contraintes vestimentaires de véritables œuvres d’art en réutilisant ces formes complexes et structurées.

DSCF4451

Vous vous doutez bien que j’ai craqué sur la couverture en premier. Comment résister ? Et je dois bien avouer que cette couverture est tout aussi belle que son contenu intéressant, complet, très bien écrit et bien illustré avec des photos de l’exposition, des photos d’archive de défilés de créateur, des dessins, des peintures, des photos anciennes, des photos de mode… A se procurer sans attendre !

Titre : Livre « La mécanique des Dessous » – Denis Bruna
Relié: 271 pages
Editeur : Les Arts Décoratifs (1 mai 2013)
Dimensions : 28 x 2,8 x 22 cm

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *