Les Bijoux Victoriens : 3ème partie

2006AN7805-01

Dans la 2ème partie des articles sur les bijoux victoriens nous avons vu à quel point le deuil de la reine Victoria, l’expansion du commerce et certaines découvertes historiques ont considérablement influencé le monde de la bijouterie. A l’austérité de cette époque succède une période très esthétique (1890-1900), beaucoup plus joyeuse,  lumineuse et symbolique.

Les thèmes typiques de l’époque Victorienne demeurent dans le monde du bijou, mais dans une expression plus simple, moins ostentatoire. Les bijoux incrustés de gemmes se font plus discret pour laisser place à des pierres dont la valeur expressive est plus importante que leur valeur monétaire.

Par exemple, on n’utilise  plus les diamants taillés en forme de larmes comme symbole de tristesse mais plutôt taillés différemment pour donner des touches de lumières contrastant avec des pierres ou des tenues plus sombres. La lumière revient aussi sur les parures sous forme de pièces d’émail coloré, de corail, de pierres fines et précieuses aux couleurs vives, comme la turquoise entre autre, tout en ne chargeant plus les bijoux de celles-ci, en lui donnant une allure plus simple.

 
 
 

 

Les motifs que l’on rencontre le plus souvent sont fantasques et naturalistes tels que les dragons, les griffons, des lunes croissantes et des étoiles (popularisé par la princesse Alexandra, la belle fille de la reine Victoria), des salamandres et des papillons, des insectes, des scarabées, des libellules, des feuilles, des oiseaux…

On retrouve également un intérêt pour les scènes sportives, les scènes de chasse, les représentations d’animaux, des portrait (camés, intaglio), des scènes de cirque, des bateaux, des éventails japonais…

On assiste aussi au grand retour des broches et des épingles à chapeau grâce leur popularité et à l’accroissement de leur taille.

Crédits photos :

Victorian and Albert Museum : Broche et boucles d’oreilles -1835.
Victorian and Albert Museum : Boucles d’oreilles -1860.

Enregistrer

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *